La Comète

 

Le cœur du quartier Tarentaize/Beaubrun a toujours battu au rythme de la création artistique et il continuera de le faire ! 
En effet, si la Comédie poursuit désormais son aventure sur le site Manufacture Plaine Achille, ses anciens locaux vont retrouver une deuxième jeunesse et une nouvelle destinée. 

Les 5000 m² du bâtiment de l'avenue Émile-Loubet vont ainsi être réhabilités pour créer une "maison des pratiques amateurs, de l'émergence et du spectacle vivant".  Retenez son nom : la Comète, et sa vocation : être un lieu de vie, de pratique et de création ouvert à tous.

Des espaces de répétition et de représentation

Avec la création de ce nouvel équipement en centre-ville, la Ville de Saint-Étienne souhaite soutenir les pratiques amateurs du spectacle vivant par la mise à disposition d'espaces de formation et de répétition. D'ici 2020, plusieurs acteurs culturels convergeront à bord de la Comète : l'école de l'oralité, les écoles de musique du centre-ville et de Massenet qui fusionnent, l'association Gaga Jazz, les compagnies émergentes de spectacle vivant ou encore le département d'art dramatique du Conservatoire Massenet.

La Comète conservera les 2 salles de représentation existantes : l'Usine et le grand théâtre, rebaptisé le Panassa. Des espaces qui pourront être loués par les associations, les artistes amateurs et émergents. Enfin, le rez-de-chaussée accueillera l'espace infos jeunes, aujourd'hui situé rue de la Résistance tandis qu'un café culturel prendra place dans l'ancien restaurant.

Ce projet est également animé par la volonté de faire de cet espace un tiers-lieu, un lieu de vie, d'échanges et de rencontres entre les acteurs culturels et le public quel qu'il soit (habitants du quartier, spectateurs, usagers, amateurs de culture, famille, individuels, personnes âgées...).

La Comète à Saint-Étienne © Vigier Architecte et Atelier 131 Architecture
La Comète © Vigier Architecte et Atelier 131 Architecture

Le projet architectural par l'équipe Vigier Architecte et Atelier 131 Architecture

La requalification de ce bâtiment a été confiée à une équipe de maîtrise d’œuvre réunie autour de l'architecte Dominique Vigier. Son travail va consister en la transformation d'un Centre Dramatique National  en un lieu adapté à de nouvelles pratiques et modes d’expressions artistiques ainsi qu'à un nouveau public moins rompu à la fréquentation des lieux culturels.

Quelques axes importants du projet architectural :

  • Intensifier le rapport à l'espace public : augmenter la perception de profondeur du côté du parvis, favoriser la transparence afin de rendre visible l’intérieur le jour comme la nuit, créer les conditions d'une ou plusieurs traversées de l'îlot
  • Renverser l'image du bâtiment :  passer du noir au blanc sur la façade, signe d'ouverture et clin d’œil au passé du bâtiment (Maison des Mutilés du Travail)
  • Faire signal : profiter de la surélévation en attique et des ouvertures inattendues sur les quatre faces du bâtiment pour créer un signal dans la ville
  • Créer un lieu de vie :  aménager un hall lumineux et accueillant véritable creuset de l'activité, ouvrir à la lumière naturelle, créer une terrasse partagée

La Comète © Vigier Architecte et Atelier 131 Architecture
Hall Loubet - La Comète © Vigier Architecte et Atelier 131 Architecture

Ouverture prévue en 2020

Le chantier de la Comète, qui a démarré par une phase importante de désamiantage, va se poursuivre jusqu'en novembre 2019. Son ouverture est programmée pour le premier trimestre 2020.

 

Le projet en chiffres :

  • Un investissement de plus de 7 M€ cofinancé par la Région Auvergne-Rhône-Alpes à hauteur de 1,8 M€, par le département pour 1 M€ et par l'Agence nationale de rénovation urbaine,
  • 2 salles de spectacles : Le Panassa (650 places) et l'Usine (120 places),
  • 2000 m² réservés aux répétitions et à la formation,
  • Une surface totale de près de 5000 m².

Actualités Liées

Articles Liés