Secteur Tréfilerie / Villeboeuf / Fauriel

Saint François, Giron, la Richelandière, la Dame Blanche, Villeboeuf, Chavanelle, Saint Roch, Fauriel, Lassaigne, la Vivaraize et Tréfilerie

 

Hier

La place Villeboeuf a accueilli pendant des années le marché aux chevaux de la ville. En 1950, la municipalité transforme la place en jardin public. Aménagé sur un ancien site minier, le jardin est du style paysager des années 1930 et composé de parterres de gazon et de massifs fleuris.
Le cours Fauriel, réalisé entre 1856 et 1866, emprunte le lit du Chavanelet, affluent du Furan entre les hauteurs du jardin des Plantes et de Valbenoîte. L’origine de ce projet était de doter la Ville de Saint-Étienne d’embellissements. Cela passa par la création d’un boulevard et de larges allées de promenade. Cette voie permis la construction de grands édifices par Léon Lamaizière comme la Manufacture Française d’Armes, des villas et immeubles du côté pair, le groupe scolaire Saint-Roch.
Aujourd’hui, ce secteur possède plusieurs facettes. Doté de bâtiments prestigieux (comme l’École supérieure des Mines et les anciens locaux de Manufrance) et d’une multitude de services tertiaires, il a aussi une véritable vocation résidentielle avec les immeubles de l’avenue et ses nombreux espaces verts. C’est dans cet objectif que le cours Fauriel fut créé. Il permis d’accueillir les grands édifices imaginés par Léon-Lamaizière.

 
 

La carte interactive des projets du secteur

Carte interactive projets du secteur Tréfilerie / Villeboeuf / Fauriel

 

Aujourd'hui et demain 
 

Renouveler l'attractivité résidentielle du secteur
En favorisant la construction d’un habitat individuel de qualité, la Ville de Saint-Étienne souhaite renouveler l’attractivité résidentielle du secteur et attirer de nouveaux habitants. La programmation en cours sur le haut de Villeboeuf s’inscrit dans le projet de renouvellement urbain et social du quartier, entamé voici déjà plusieurs années. Il a pour objectif la rénovation de l’habitat d’un secteur. La création du lotissement « Les Hauts de l’Opéra », première tranche d’un projet plus conséquent, se veut « porteur d’avenir pour l’attractivité » du sommet de la colline de Villeboeuf.

Conforter le secteur central Saint-Roch
Le quartier Saint-Roch est entré dans une phase de renouvellement urbain. Ce quartier historique de Saint-Étienne doit bénéficier, lui aussi, d’une nouvelle dynamique urbaine afin de redevenir attractif. Cette action passera notamment par la recherche de solutions innovantes en matière d’habitat, d’espaces publics, de circulation et de commerces, pour répondre notamment aux différents besoins des usagers.

Renforcer l'attractivité du jardin des plantes 
Souvent surnommé le « chapeau chinois », cet écrin de verdure indispensable au quartier va être rénové. Deux objectifs sont poursuivis : sa préservation et un embellissement durable. Ceci passera par différentes opérations comme la valorisation des entrées du parc, le réinvestissement des espaces actuellement délaissés et enfin par une rationalisation des équipements présents sur le site. La partie haute du parc sera quant à elle, revégétalisée.

Projet du Parc Giron à Saint-Étienne © Busquet Architectes
Projet du Parc Giron à Saint-Étienne © Busquet Architectes

Actualités Liées

Articles Liés